Dangereuses Lectrices

Dangereuses Lectrices

Portraits et paroles féministes, d'autrices, lectrices, chercheuses.

Lucie Inland

• un podcast de Lucie Inland en collaboration avec Studio Dilettante • "Dangereuses Lectrices" a comme point de départ la première édition du festival féministe de littérature du même nom, qui s'est tenu les 28 et 29 septembre 2019 aux Ateliers du Vent à Rennes. Au fil des épisodes on découvre différentes paroles féministes, qu'elles soient d'autrices, de chercheuses ou de lectrices.

En cours de lecture

Dangereuses Lectrices - épisode 09 : Grace Ly

*Troisième et dernier épisode réalisé pendant l'édition 2020 du festival rennais de littérature féministe « Dangereuses Lectrices », avec l'autrice Grace Ly. J'aurais bien voulu que cet échange dure plus longtemps mais les minutes filent vite avec une invitée aussi attendue – juste après elle et Rokhaya Diallo étaient sur scène pour un épisode en public de leur podcast « Kiffe ta race ». Nous avons parlé d'héritage culturel par la bouffe, de transmission entre les générations, et de racisme envers les personnes asiatiques.
*
Quelques références entendues ou en lien avec l'épisode :

• Kiffe ta race #53 « Cuisine et préjugés : on continue de déguster », épisode enregistré à Dangereuses Lectrices, par Grace Ly et Rokhaya Diallo, avec Déb'bo (Papilles & Papiers), chez Binge Audio https://www.binge.audio/podcast/kiffetarace/cuisine-et-prejuges-on-continue-de-deguster
• Grace Ly, Jeune fille modèle, éditions Fayard, 2018
• Grace Ly, Ça reste entre nous, websérie, 2017-2018 (disponible sur YouTube)
• « La petite banane », le blog de Grace Ly http://lapetitebanane.com
• Casseroles passe à table #05 « Pourquoi la nourriture chinoise est-elle si méconnue ? », par Zazie Tavitian, avec Grace Ly et Eliane Cheung, chez Binge Audio https://www.binge.audio/podcast/casseroles/pourquoi-la-nourriture-chinoise-est-elle-si-meconnue
• « Ne me demandez plus si le racisme anti-asiatique existe vraiment », article de Grace Ly publié le 4 février 2020 sur Slate https://www.slate.fr/story/187026/discriminations-racisme-anti-asiatique-france-epidemie-coronavirus-chine
• « Les agressions contre les Asiatiques, dramatique confirmation d'un racisme amplifié par le Covid », article de Valentin Cebron publié le 2 décembre 2020 sur Slate https://www.slate.fr/story/197645/racisme-anti-asiatique-chinois-agressions-violences-covid
• « MSG in Chinese food isn't unhealthy – you're just racist, activists say », article de Jessie Yeung publié le 19 janvier 2020 sur CNN https://edition.cnn.com/2020/01/18/asia/chinese-restaurant-syndrome-msg-intl-hnk-scli/index.html

*Merci à Studio Dilettante et en particulier Hadrien Bibard sans qui cet épisode n'aurait pu être enregistré.
Vous pouvez me retrouver sur Twitter @Lucie_Inland ainsi que sur Instagram @lucieinland, et Studio Dilettante sur Twitter @StuDilettante et Tipeee1 pour le coup de pouce financier.
La musique en fin d'épisode est un extrait de « This Impermanent Gold » de Félicia Atkinson, sous licence Creative Commons.

Le portrait de Grace Ly qui illustre cet épisode est une photographie réalisée par Marie Rouge.*

En cours de lecture

Dangereuses Lectrices - épisode 08 : Nora Bouazzouni

Deuxième rencontre autour de la bouffe avec Nora Bouazzouni, journaliste, traductrice et autrice de l'essai Faiminisme. Nous nous sommes retrouvées lors de sa venue au festival Dangereuses Lectrices, où elle a présenté son travail sur scène et en dédicace. J'ai d'ailleurs glissé un enregistrement de sa lecture de l'article « Comment l'impératif écologique aliène les femmes » au milieu de cet épisode, presque comme si vous y étiez. Nous avons discuté sexisme & violences systémiques en cuisine, d'éducation au goût, de charge domestique et écologique, et du Noma.

Quelques références entendues dans l'épisode :

• Nora Bouazzouni, Faiminisme, éditions Nouriturfu, publié en septembre 2017
• Nora Bouazzouni, « Comment l'impératif écologique aliène les femmes », publié le 22 août 2019 sur Slate http://www.slate.fr/story/180714/ecologie-feminisme-alienation-charge-morale
• Nora Bouazzouni, « La revanche de la pâtisserie », publié le 14 avril 2018 sur Slate http://www.slate.fr/story/160330/revanche-patisserie-chefs-table
• Le Noma est un restaurant gastronomique situé à Copenhague, dirigé par le chef danois René Redzepi https://noma.dk
(En bien plus accessible je recommande Morgenstedet, une cantine bio et végétarienne dans le quartier autonome de Christiania.)
• Robert J. Courtine, dit La Reynière, était un critique culinaire au Monde de 1952 à 1993, après une première carrière de journaliste collaborationniste sanctionnée d'une peine de cinq ans de prison. « Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, les lois d'épuration promulguées pendant la Libération interdisent aux journalistes coupables d'accointances avec la presse collaborationniste d'exercer leur métier, sauf aux rubriques considérées comme mineures : tourisme et gastronomie. » Stéphane Méjanès, Tailler une plume, p.11, Editions de L'Epure, mai 2019. Le pseudonyme gastronome de Courtine est inspiré du critique culinaire Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière.
• Adam Rapoport a démissionné de son poste d'éditeur en chef du site Bon Appétit suite à la publication d'une photo de lui en blackface. Cette affaire est survenue après qu'une des contributrices du site, Sohla El-Waylly, a révélé que seules les personnes blanches étaient rémunérées pour leurs vidéos publiées pour Bon Appétit.
https://www.eonline.com/news/1159430/bon-appetit-s-sohla-el-waylly-says-only-white-editors-are-paid-for-test-kitchen-videos
• Sohla El-Waylly a depuis sa propre émission « Stump Sohla » chez Babish Culinary Universe d'Andrea Rea https://www.vulture.com/article/sohla-el-waylly-profile.html
• Myriam Bahaffou est une chercheuse indépendante en philosophie et en études de genre, militante écoféministe et pour un « véganisme éclairé », également invitée au festival Dangereuses Lectrices
• « Les femmes politiques n'ont représenté que 25% des invité·es politiques dans les médias pendant cette période (du premier confinement en France, ndlr) (contre 30% en temps normal). » (p.9) « Pendant le confinement du printemps 2020, on a observé une chute des contributions de femmes chercheuses dans les revues scientifiques au niveau mondial, tandis que les contributions masculines augmentaient de 50%. » (p.180), extraits de Présentes de Lauren Bastide, éditions Allary, publié le 3 septembre 2020

Merci à Studio Dilettante et en particulier Hadrien Bibard sans qui cet épisode n'aurait pu être enregistré.
Vous pouvez me retrouver sur Twitter @Lucie_Inland ainsi que sur Instagram @lucieinland, et Studio Dilettante sur Twitter @StuDilettante et Tipeee pour le coup de pouce financier.
La musique en fin d'épisode est un extrait de « This Impermanent Gold » de Félicia Atkinson, sous licence Creative Commons.

En cours de lecture

Dangereuses Lectrices - épisode 07 : Anouck Méléard-Soller

Le premier épisode de la deuxième saison de « Dangereuses Lectrices », enfin ! Mi septembre j'ai rejoint Anouck Méléard-Soller à la terrasse du Café Albertine à Rennes, où elle travaille comme cheffe. Cette adresse incontournable est d'ailleurs recensée dans l'ouvrage de Vérane Frédiani et Estérelle Payany, "Cheffes – 500 femmes qui font la différence dans les cuisines de France" (paru le 15 février 2019 aux éditions Nouriturfu). Nous avons parlé de sa formation, des violences en cuisine, de l'accueil et la formation possibles et nécessaires dans ce milieu.

Références citées dans l'épisode ou en lien avec l'actualité :
• le site du Refugee Food Festival http://www.refugeefoodfestival.com
• l'épisode #101 du podcast « Bouffons » de Emilie Laystary chez Nouvelles Ecoutes : « Cauchemars (sexistes) en cuisine »

Merci à Studio Dilettante et en particulier Hadrien Bibard sans qui cet épisode n'aurait pu être enregistré, et B. pour son aide au mixage.
Vous pouvez me retrouver sur Twitter @Lucie_Inland ainsi que sur Instagram @lucieinland, et Studio Dilettante sur Twitter @StuDilettante et Tipeee pour le coup de pouce financier.
La musique en fin d'épisode est un extrait de « This Impermanent Gold » de Félicia Atkinson, sous licence Creative Commons.

En cours de lecture

Dangereuses Lectrices - épisode 06 : off

Un épisode hors-saison avec juste l'enregistreur, mes notes et moi pour parler un peu de la création de ce podcast, la première saison de « Dangereuses Lectrices » et celle à venir.

Mes recommandations Netflix depuis le confinement :
• Scott Alexander et Larry Karaszewski, American Crime Story : The Assassination Of Gianni Versace, 2018
• Jamies Blanks, Urban Legend, 1998
• Lisa Bryant, Jeffrey Epstein : pouvoir, argent et perversion, 2020
• Wes Craven, Scream (tous, surtout les deux premiers), 1996, 1997, 2000, 2011
• Bonni Cohen et Jon Shenk, Athlete A, 2020
• Laverne Cox et Sam Feder, Disclosure, 2020
• Alexandra Cunningham, Dirty John, 2018, d'après l'enquête de Christopher Goffard pour le « Los Angeles Times » et le podcast par Wondery
• David Dobkin, Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga, 2020
• Julia Ducournau, Grave, 2016
• Ava DuVernay, Dans leur regard, 2019
• Ava DuVernay, Le 13e, 2016
• Hannah Gadsby, Douglas, 2020
• Daniel Goldhaber, Cam, 2018, écrit par Isa Mazzei d'après son expérience de camgirl
• David Lynch, Eraserhead, 1977
• David Lynch, Twin Peaks : Fire Walk With Me, 1992
• David Lynch, Lost Highway, 1997
• Ryan Murphy, Hollywood, 2020
• Raoul Peck, I Am Not Your Negro, 2016
• Jordan Peele, Get Out, 2017
• Justin Simien, Dear White People, 2017
• Patryk Vega, Le Fléau de Breslau, 2018
• Anna Winger et Alexa Karolinski, Unorthodox, 2020
N'hésitez pas à partager les vôtres !

Merci à Studio Dilettante et en particulier Hadrien Bibard sans qui cet épisode n'aurait pu être enregistré. Vous pouvez me retrouver sur Twitter @Lucie_Inland ainsi que sur Instagram @lucieinland et me soutenir sur Tipeee, et Studio Dilettante sur Twitter @StuDilettante et Tipeee pour le coup de pouce financier.
La musique en fin d'épisode est un extrait de « This Impermanent Gold » de Félicia Atkinson, sous licence Creative Commons.

En cours de lecture

Dangereuses Lectrices - épisode 05 : Julia McClane

Après quelques mois de silence pour cause de confinement sanitaire, voici le dernier épisode, déjà, de cette première saison de "Dangereuses Lectrices". J'ai rencontré l’artiste rennaise Julia McClane du duo Atelier McClane, un vendredi matin chez elle. Nous avons parlé de son parcours, de livres d’artiste, de féminisme, de confinement, de DIY et de cheminement politique.

Références citées pendant l'épisode :
• John McClane est le personnage principal de la saga de films Die Hard, interprété par Bruce Willis (les trois premiers : Piège de cristal, John McTiernan, 1988 ; 58 minutes pour vivre, Renny Harlin, 1990 ; Une journée en enfer, John McTiernan, 1995)
• « NOUS magazine » était une publication bi-annuelle basée à Manchester
• Marion Bonjour (Atelier Téméraire), Comprendre le patriarcat de bell hooks
• Caroline Sury est une artiste française
• Le Dernier Cri est un atelier de sérigraphie et une maison d'édition basée à Marseille, fondé par Caroline Sury et Pakito Bolino
• Pakito Bolino est un artiste et éditeur français
• Crack ! Fumetti Dirompenti est un festival d'auto-édition fondé en 2005 à Rome
• Zinefest, festival de micro-édition porté par l'assocation Disparate à Bordeaux
• Monstre Festival, festival de micro-édition à Genève qui a lieu tous les deux ans
• L'Usine est un centre culturel autogéré à Genève depuis 1989
• Le leporello est un livre aux pages pliés et collés de façon à se déplier comme un accordéon. Son équivalent japonais est l'orihon.
• 36 Mountains est un festival d'illustration basé à Zagreb
• Bonjour Grisaille est le studio de la graphiste brestoise Margot Wendeling
• Johanna Rocard est une artiste plasticienne rennaise
• « Braves #3 », projet initié par Johanna Rocard et Amandine Braud pour le 8 mars, workshop et dancefloor féministe
• La Collective est un groupe d'artiste et professionnel·les de la culture à Rennes promouvant la jeune création contemporaine
• Donna Haraway est une autrice et enseignante féministe américaine, qui a notamment écrit le Manifeste cyborg en 1985

https://www.ateliermcclane.com

Merci à Studio Dilettante et en particulier Hadrien Bibard sans qui cet épisode n'aurait pu être enregistré, ainsi qu'à B. pour son aide.
Vous pouvez me retrouver sur Twitter @Lucie_Inland ainsi que sur Instagram @lucieinland et me soutenir sur Tipeee, et Studio Dilettante sur Twitter @StuDilettante et Tipeee pour le coup de pouce financier.
La musique en fin d'épisode est un extrait de « This Impermanent Gold » de Félicia Atkinson, sous licence Creative Commons.